Principes et Lois de la Sophrologie

 

 La sophrologie repose sur un certain nombre de principes et de lois.

 

La loi de la Vivance Phronique

 

En sophrologie, l'important est le vécu et l'expérience dans notre région phronique afin de la développer un peu plus chaque fois.

La région phronique est l'espace dans notre conscience où se fait la rencontre entre notre corps et notre esprit. Pour se mettre entre parenthèse et arriver à cette vivance nous descendons dans un niveau de conscience entre veille et sommeil. C'est dans ce niveau que l’on nomme « le niveau sopholiminal » que les exercices sophrologiques ont une meilleure portée et que nous intégrons les sensations et les phénomènes.

 

La loi de la répétition Vivantielle

 

Pour que la méthode soit le plus efficace et pour voir apparaitre des changements, il est nécessaire de pratiquer régulièrement en inter séance, les techniques proposées.

C'est avec la répétition que nous obtenons des résultats et une évolution.

 

Le Principe d'action positive

 

Toute action positive dirigée vers l'une de nos structures (corps, mental, émotions) se répercute automatiquement de façon positive sur nos autres structures.

C'est pourquoi en sophrologie nous mobilisons le positif et en répétant cette action du positif sur l'être, nous allons amener les personnes à être positives.

Une pratique régulière de la pensée positive nous libère la conscience et mène ainsi à un bien-être.

 

Le principe du schéma corporel comme réalité vécue

 

En sophrologie le schéma corporel englobe la façon dont nous nous percevons (volume, forme, postures, l'équilibre...) l'aspect affectif et émotionnel, nos valeurs, nos expériences vécues .... de ce fait il évolue sans cesse avec nous, selon nos expériences, nos connaissances acquises, notre regard intérieur ou celui des autres...

Le but est de vivre notre schéma corporel tel qu'il est en réalité et non pas comme nous l'imaginons, d'où "schéma corporel comme réalité VÉCUE"

Grâce aux techniques sophrologiques tels que les relaxations dynamiques nous nous reconnectons à notre corps dans sa réalité et affinons ainsi notre conscience.

 

 

 

Le principe d'intégration du schéma corporel en tant que réalité vécue signifie que la conquête du corps est la conquête de l'esprit: c'est cela qu'on appelle la corporalité, ce vécu dans les couches les plus profondes de la conscience.

 

Notre matière première, en sophrologie, est le corps car tout ce que nous vivons passe par le corps.

 

Le Principe de réalité objective (et d'adaptabilité)

 

En tant que sophrologues, nous devons être capable de connaitre notre état et savoir où sont nos propres limites et diriger si besoin diriger la personne soit vers un confrère soit vers une personne spécialisée (un psychiatre ou médecin, par exemple)

 

Mais nous devons aussi connaitre l'état, les limites, les possibilités et le niveau de conscience de la personne, pour adapter au mieux notre méthode de travail et le protocole des séances, tout en acceptant de devoir les changer de façon positive et créative (peut être même au dernier moment !) .

Il faut aussi prendre en considération le temps dont nous disposons, les cas, les circonstances (cadre, bruit, nombre de personnes, nombre de séances....) et si la demande est réalisable, si c'est dans une réalité objective! Par exemple: l'étudiant qui vient prendre des séances parce qu'il est stresser pour son examen qui a lieu dans une semaine ... ce n'est pas dans la réalité objective.

Écrire commentaire

Commentaires : 0